se perfectionner dans l’emploi de ses aides, trouver la bonne position pour avoir la bonne maîtrise de son équilibe en dressage comme à l’obstacle, cela passe par des heures de pratique auquelles il est bon de rajouter la pratique autour du cheval pour ses soins, son travail à pied et les connaissances théoriques qui commencent à devenir pointues à ce niveau là.

une porte d’entrée à l’autonomie.

 

vendredi matin : dressage

vendredi après-midi : obstacle

samedi théorie et travail à pied